Ce blog parle très technique comme en témoigne mon dernier article mais aujourd’hui je vais faire un petit topo sur les disques-dur ou plutôt le stockage de vos données numériques en général. Dans cet article je vais m’adresser à tout le monde de papi-geek à tante-photo et pas uniquement à tous les geeks.

Je me suis aperçu, dans mon entourage proche mais aussi sur des forums ou je traîne parfois, que beaucoup n’ont aucune notion sur comment est stockée l’information sur nos ordinateurs et ce qu’il y a dans un disque USB que l’on achète à la Fnac pour ne citer que ces abrutis.

Retour en arrière, le fameux disque-dur que tout le monde utilise (peut-être sans le savoir) a été inventé en 1953 par IBM. Les premiers modèles avaient une capacité de quelques mégaoctets pour un prix de 10 000$. Aujourd’hui, il existe des modèles allant jusqu’à plus de 2 Téraoctets de capacité soit un million de fois plus.

Le disque-dur stocke les informations de façon magnétique sur des plateaux qui ressemblent à des CDs qui sont en rotation. Des petits bras viennent se positionner au dessus des disques pour écrire/lire les informations. ça ressemble à cela :

et l’intérieur c’est comme cela :

Mais comment est branché ce truc ?

Par deux connecteurs: l’alimentation(à droite) et le câble de données (à gauche).

Vos photos de famille, vos documents textuels, de la musique et des vidéos, tous ces fichiers sont stockés sur votre disque-dur qui lui est connecté à votre ordinateur grâce à une interface qui se nomme SATA ou Serial ATA (si votre ordinateur a moins de 5 ans sinon c’est de l’IDE). Le disque qui est dans votre ordinateur est le même que celui dans vos disques-dur externes USB, c’est juste que le disque externe contient une petite carte qui convertit le signal SATA en USB.

Qui utilise ça ?

Tout le monde, vous lecteurs, l’ordinateur que vous êtes en train d’utiliser pour lire cet article a de très grandes chance d’utiliser un disque-dur pour stocker les informations dont il a besoin pour fonctionner. Votre système d’exploitation Windows, Mac OSX ou encore Ubuntu, Debian mais aussi vos programmes comme le navigateur internet que vous utilisez Mozilla Firefox, Internet Explorer, Safari, Chrome ; et pour finir vos données personnelles.

Mais aussi les sociétés comme Google et Facebook, pour stocker vos profils grâce à des armoire à disques SAN (Storage Area Network).

La majorité des données d’Internet sont stockées sur des millions de disques-dur ! C’est pour ça que l’expression Cloud Computing me fait bien marrer parce qu’un nuage ça produit pas de CO2, à comparer avec un petit milliard de disques-dur pour héberger le « cloud ».

Acheter un disque-dur externe en france :

Alors vous ne le savez peut-être pas, mais quand vous achetez un disque-dur externe dans le commerce, vous payez une taxe spéciale dessus, la taxe de copie privée. En résumé, c’est une taxe qui vous donne le droit de mettre le mp3 que vous achetez sur votre baladeur. Cette taxe est reversée à certains artistes et surtout aux majors ( Sacem et compagnie), elle représente 20€ pour un disque-dur externe de 1 To. Le montant total reversé aux ayants droits a été de 762 Million d’ euros pour 2009. Pour éviter de payer cette taxe de merde suivez le guide ci-dessous.

Faire son disque dur externe soit même, c’est pas dur !

Eh oui le gros #fail de la taxe pour copie privée c’est qu’elle se base sur un prix par Go donc pas applicable sur des boitiers sans disque. Donc comme les disques-dur nus ne sont pas concernés par cette taxe, vous pouvez acheter un boitier externe sans disque et le disque de la capacité que vous voulez à part. Vous assemblez les deux avec vos mains et un tournevis #DIY. Pour acheter un boitier externe sans disque il y en a sur ldlc.com pour tous les prix et aussi multimedia. Les critères sont la connectique (USB 3.0, e-SATA, HDMI, …) prenez systématiquement de l’interface SATA interne et vous pouvez faire une petite recherche sur internet pour trouver un petit test du boitier (ex : « ICY BOX IB-290STUS-B test« ). Pour le disque-dur il y a plein de références sur ldlc.com . Préférez les modèles de dernières génération qui auront de bien meilleures performances. Attention au format du disque puisque qu’il y a deux tailles différentes: les 3.5 pouces qui sont pour PC fixe et les 2.5 pouces pour ordinateurs portables. Voilà vous êtes près pour acheter ! Si vous voulez des conseils : commentaires, twitter, facebook … ;)

What is Next ?

Maintenant que vous savez presque tout sur les disques-dur, il va falloir oublier puis se pencher sur les nouvelles technologies qui vont le remplacer. Cette nouvelle techno, c’est le SSD ou Solid State Disk en gros c’est de la mémoire flash, celle qu’il y a dans vos petites clés USB ou cartes mémoires, sauf que celle-ci est plus rapide et de plus grande capacité. Et c’est déjà en vente sur internet depuis 2 ans environ, c’est maintenant disponible à des tarifs accessibles, et je vous parie que ça va faire fureur dans les prochains arrivages de la Fnac dans quelques mois.


2 commentaires

Tweets that mention Stockage numérique pour tous | HugoPoi -- Topsy.com · 26 janvier 2011 à 23 h 58 min

[…] This post was mentioned on Twitter by HugoPoi, HugoPoi. HugoPoi said: [blog] Stockage numérique http://bim.im/wN […]

Vos données sauvegardées | HugoPoi · 10 décembre 2011 à 1 h 00 min

[…] même le faire, vous pouvez récupérer les disques-dur que vous possédez déjà, vous pouvez démonter vos disques-dur externes et les placer dans un NAS.(Le Netgear Stora est trouvable pour 70€) Moi, j’ai opté pour […]

Répondre à Vos données sauvegardées | HugoPoi Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *